Cabrette

Tout sur l’instrument de musique : la cabrette

La cabrette est une sorte de corne muse, l’instrument traditionnel des Auvergnats. Pour sa pratique, le grand sac en cuir se met sous l’aisselle, puis on a le soufflet, tiré vers le porte-vent, le boitier qui se trouve au bout du sac avec son hautbois et sa chanterelle. 

Comment jouer de la Cabrette ?

Il existe des supports en ligne postés par des professionnels que vous pouvez suivre pour vous entraîner, mais c’est un instrument qui s’apprend à l’école de musique ou dans l’école de cabrette. Chaque geste effectué sur cet instrument produit du son, il ne faut pas faire de la fausse note, sinon, le son sera médiocre et non tolérable par les voisins. Sachez qu’il existe plusieurs variétés de cabrettes, dès le départ, il faut choisir son modèle et s’entraîner avec. Avant d’apprendre les notes, il faut retenir les bons gestes.

La position pour pratiquer de la cabrette

En position assise de préférence et bien confortable, parce qu’il faut du souffle pour remplir le sac. Les jambes bien écartées pour garder l’équilibre et ne pas avoir mal au ventre. On pose le soufflet juste à l’intérieur de la ceinture de son vêtement, pour pouvoir relâcher la bride. Pour régler les notes et former une mélodie, les doigts boucheront les trous du coussinet.

La première exerce des débutants sera le jeu de la respiration. Avoir du souffle n’est pas facile, il faut beaucoup de concentration et une maîtrise du corps. Une fois que l’on arrive à contrôler notre souffle, on passe à l’exercice du remplissage du vent dans le sac. La première note que l’on entend après le relâche est le « SOL ». Et c’est là que l’on passe à l’étape de donner de l’articulation au son en suivant les notes. 

Ce qui est difficile avec cet instrument est de faire bouger ses doigts et de trouver la bonne phalange, mais avec beaucoup d’entraînement, il ne doit pas avoir du souci.

Retour en haut